Décennie 2020 - Nouveau boom pour l'arcade

actualités, Arcade, Asie, commerce, Covid19, Enfants, États-Unis, Europe, jeux d'arcade, marketing, parc d'attractions, santé -

Années 2020 - Nouveau boom pour l'arcade

de lecture

Décennie 2020 - Nouveau boom pour l'arcade

Bien souvent, les choses sont cycliques. On assiste à des hauts, des bas, des remontées. C'est le cas avec le climat : les ères chaudes succèdent aux ères froides, et à ces refroidissements succèdent de nouveaux réchauffements, mais ce n'est pas le sujet.

Le sujet, c'est l'arcade, évidemment ! Ce secteur n'a fait que connaître des envolées et des chutes spectaculaires. Pourtant, l'arcade continue de nos jours son petit bonhomme de chemin, et malgré la pandémie de Coronavirus, ce secteur est loin d'être éteint !

Salle d'arcade japonaise

N'oublions pas ceci : l'arcade existe depuis les années 70, a subi un déclin dans les années 80, une remontée dans les années 90, et un nouveau déclin. Après trente ans tout de même, le cycle de l'arcade semble enfin vouloir changer de pente.

En fait, les analystes estiment que le secteur des parcs d'attraction et de l'arcade va tant et si bien remonter qu'il pèsera 89 milliards de dollars d'ici 2025. Pas mal, pour un secteur “en déclin” ! D'ailleurs, le déclin reste tout relatif compte tenu du fait que les constructeurs n'ont jamais arrêté de produire leurs bornes d'arcade.

Salle d'arcade à Akihabara au Japon

En 2021, ce marché était dominé par les États-Unis, et cela est important à prendre en compte. La société européenne est en effet telle qu'à l'heure actuelle, la plupart des changements sociétaux qui ont lieu en Amérique finissent en moyenne par arriver en Europe, à plus ou moins grande échelle, dans un délai de cinq ans. Alors verrons-nous à notre tour, dans pas si longtemps, une remontée fulgurante des secteurs de l'amusement ?

Salle d'arcade à Vierzon

C'est d'autant plus vraisemblable que nous vivons dans une société dans laquelle tout est de plus en plus compliqué. Il est d'ailleurs de plus en plus difficile de ne pas voir tout ce qu'il se passe autour de nous :

  • La pandémie de Covid19 ; les réactions gouvernementales de par le monde ; les décisions prises autour des différents vaccins ; les confinements ; les différents secteurs contraints de cesser leurs activités
  • La décision de l'Ukraine de Zelensky de rejoindre l'OTAN ; la guerre déclenchée par la Russie en réaction ; les milliers de réfugiés ukrainiens qui arrivent dans les pays voisins

Bien sûr nous préférerions ne pas avoir à parler virus ou géopolitique, cependant c'est l'essentiel de l'actualité en ce début d'année 2022. Et ces actualités ont bel et bien un impact sur tous les secteurs.

La salle d'arcade du Disney Village a fermé en 2013

Pour l'arcade, qu'est-ce que cela signifie ? Eh bien, les habitants des pays en paix ont de plus en plus besoin de s'amuser et de sortir du quotidien. Cela ne leur est pas vraiment offert par les médias conventionnels (télévision, cinéma, séries télé, etc.), qui tendent de plus en plus à représenter notre monde actuel et à faire tourner en boucle les mêmes sujets.

Mais d'un point de vue “masse”, qu'est-ce que l'on cherche ? Certainement pas des images déprimantes vues et revues mille fois sur TF1 ! Le grand public cherche clairement à s'évader d'un quotidien de plus en plus compliqué.

Borne d'arcade post-Covid

Même vacciné, on peut avoir du vague à l'âme en repensant à une époque pas si lointaine où les masques chirurgicaux n'étaient pas obligatoires, et où il ne fallait pas systématiquement présenter des tests PCR négatifs un peu partout.

Ce n'est pas nous qui disons cela. Nous le voyons systématiquement lorsque nous lisons des critiques d'internautes sur telle ou telle œuvre de fiction : on ne veut pas s'évader ailleurs que dans des mondes où la pandémie n'existe pas.

Les Mondes De Ralph

Les services comme Netflix, Disney+ ou Amazon Videos ont le vent en poupe, car proposent des programmes permettant le plus souvent de sortir de ce quotidien moribond - même si là encore, on pourrait discuter longtemps autour de la pertinence de tel ou tel programme.

Bref, dans ce contexte très particulier, les gens ont besoin de sortir. Étant donné que des passes, sanitaires ou vaccinaux selon les pays, ont été mis en place, les parcs d'attractions entre autres peuvent être ouverts sous conditions, et il va sans dire qu'après des mois de privation, le peuple va les investir.

Terra Botanica

D'autres facteurs peuvent expliquer ce regain d'intérêt pour les jeux et l'arcade, à commencer par l'impact des nouvelles technologies digitales. Depuis des années déjà, les parcs d'attraction profitent de la technologie smartphone pour proposer, avec leurs applications mobiles, des expériences complémentaires. Ainsi est-il possible, dans les files de certaines attractions de Disneyland, de jouer à un jeu smartphone pour patienter.

S'il y a un type de technologie qui chamboule tout, c'est définitivement et sans l'ombre d'un doute la réalité virtuelle. Bien sûr, n'importe quelle personne un peu fortunée peut acquérir du matériel de réalité virtuelle et s'en servir dans son salon.

Réalité virtuelle

Mais la réalité virtuelle d'arcade, ce sont des expériences bien plus impressionnantes, puisque le casque peut être couplé à des dispositifs permettant de simuler n'importe quel type d'attraction...

D'ailleurs, les gérants de salles d'arcade vont devoir sérieusement réfléchir à proposer davantage d'attractions de ce type.

Bornes d'arcade

Nous avons nous-mêmes mené l'enquête en fréquentant des salles d'arcade, ces derniers mois. Les punching-balls forains et autres simulateurs de bowling rencontrent toujours du succès, on voit de temps en temps des joueurs sur des arcades reprenant des jeux smartphone, mais ce qui ne désemplit pas, ce sont les attractions de réalité virtuelle !

Mais revenons à nos moutons électriques. Nous avons évoqué la pandémie de Covid19. En 2020, le marché des parcs d'attraction et de l'arcade, qui pesait auparavant 73,5 milliards, en a perdu 21,8. Il a pourtant remonté en 2021 et, bien qu'il n'ait pas encore retrouvé sa somme initiale, s'est vite retrouvé à 63,9 milliards.

Parc d'attractions Futuroscope

Les parcs d'attraction sont évidemment le plus gros du marché, et pèsent 82% de celui-ci. Rien d'étonnant à cela, lorsque l'on considère la taille et le public habituel de ces structures - on ne peut pas s'attendre à ce qu'une salle d'arcade, ou à ce qu'une fête foraine puisse rivaliser avec un Futuroscope, un Puy du Fou ou un Parc Astérix.

En 2021, l'Amérique du Nord était le leader mondial du marché, suivi de près par l'Asie et l'Europe occidentale, le bon dernier étant le continent africain.

Parc d'attractions Poképark

Nous avons récemment évoqué des ouvertures de parcs (notamment SEGA et LEGO) en Asie, plus particulièrement en Chine. Cela est cohérent. On s'attend en effet à ce que les régions asiatiques, pour 2025, aient dépassé les États-Unis sur ce marché ! Cela s'explique par la forte croissance de ces pays ces dernières années.

Nous avons parlé technologie, encore une fois les technologies qui sont à la mode dans les parcs d'attractions ces dernières années sont toujours les mêmes : réalité virtuelle, réalité augmentée.

Réalité Augmentée

Ces deux technologies sont, rappelons-le, très différentes. La réalité virtuelle plonge l'utilisateur dans un autre monde par l'utilisation d'un casque, permettant de donner l'illusion d'être complètement ailleurs. Cela peut être très impressionnant.

La réalité augmentée consiste à superposer du contenu sur notre réalité, et à l'afficher en direct sur un écran. Des jeux smartphone comme Pokémon GO sont un exemple de technologie utilisant concrètement la réalité augmentée.

Pokémon GO!

Cela fait des années que les constructeurs désirent passer à la vitesse supérieure. On peut en effet très vite se prendre à rêver d'une réalité mixte, mélangeant ces deux technologies.

Quant aux parcs d'attraction, ils sont toujours à la pointe de la technologie, et nous ne parlons pas que du Futuroscope ou de Disneyland !

Disneyland Tokyo

En fait, les parcs d'attraction utilisent de plus en plus les technologies de traçage dont nous disposons de nos jours. On voit de plus en plus de parcs permettre l'accès à leurs clients sur présentation d'un bracelet émettant des ondes radio. L'analyse des données permet aux parcs de proposer une meilleure expérience utilisateur.

Quant à savoir si ces technologies sont éthiques ou non... C'est un autre débat, qui nécessiterait une réflexion à part entière. Mais que ce soit l'arcade, les parcs d'attractions et fêtes foraines, nous ne nous faisons pas trop de souci : le secteur de l'amusement a encore de beaux jours devant lui !


Laissez un commentaire