Obtenez une réduction immédiate sur notre guide exclusif, « Comment ouvrir une salle d'arcade », avec le code ARC4DE
>> Voir aussi : Comment ouvrir une salle d'arcade - Le guide complet <<
Pourquoi le Parc Spirou Provence devrait vraiment inclure une salle d'arcade dans sa nouvelle zone Kid Paddle & Game Over

actualités, Arcade, attractions collectives, attractions individuelles, attrape-peluche, Belgique, distributeur de jouets, Enfants, Europe, fête foraine, France, gashapon, Jeu vidéo, jeux d'arcade, jouets en capsules, kiddie ride, machine à pince, marketing, parc d'attractions, rodéo mécanique, salle d'arcade, taureau mécanique -

Pourquoi le Parc Spirou Provence devrait inclure une salle d'arcade

de lecture

Pourquoi le Parc Spirou Provence devrait vraiment inclure une salle d'arcade dans sa nouvelle zone Kid Paddle & Game Over

En préambule

En France, comme en Belgique, on aime la bande dessinée. Mon auteur préféré est certainement Olis, qui dessina Garage Isidore dans les années 90, avec le scénariste Gilson, et fait à présent les meilleures BD de la maison d'édition Bamboo, sur le thème de la préhistoire. Son style ressemble à s'y méprendre à celui de Morris, mais est bien plus nerveux que celui par exemple de Franquin. Extraordinaire.

Garage Isidore d'Olis et Gilson

Je suis aussi très fan de l'œuvre de Michel Ledent, alias Midam (Prononcez Mident, c'est ce qu'il voulait à l'origine même si dans les faits personne n'a jamais respecté cela), auteur originaire d'Etterbeek, commune jouxtant Bruxelles (où, au passage, une fête foraine, la foire de la Place Jourdan, se tient jusqu'au 11 mai), qui a également donné le jour à Hergé et Franquin ainsi qu'à l'auteur de la bande dessinée Papyrus, De Gieter.

Commune d'Etterbeek, Avenue Lothaire, Bruxelles, Belgique

Quant à Midam, il se trouve que je connais une personne qui partage cette passion, qui me dépasse même. J'irais jusqu'à dire qu'aucun lecteur de Midam n'est allé aussi loin.

Nous avons un point commun. Notre bande dessinée préférée est un titre de cet auteur dont vous n'avez jamais entendu parler : Harding Was Here, qui aurait vraiment dû avoir une suite. Malheureusement, un contentieux avec le directeur de chez Soleil (éditeur connu entre autres pour les Lanfeust d'Arleston) de l'époque a mis à mal ce projet.

Et si vous vous posez la question, nous avons aussi lu les embryons de suite, dans le livre Mission Île Maurice, chez l'éditeur Max Milo. Oui, vous ne le connaissez pas non plus.

Mission Île Maurice de Midam

Harding, c'est l'histoire d'un américain qui voyage dans le temps dans le seul but d'apparaître sur des toiles de maîtres. Midam n'est ici que scénariste, et laisse libre cours à son assistant Adam (dessinateur habituel de la série Game Over) pour le dessin. Ce dernier montre ici un talent exceptionnel, à des kilomètres de ses imitations habituelles du style Midam.

Il y a une autre chose que même les plus fins amateurs de BD ne savent pas forcément. Cela concerne une bande dessinée qui a eu son petit succès, ainsi qu'une série d'animation adaptée : Le Gowap.

Le Gowap (Midam)

Dans les faits, Le Gowap a d'abord été dessiné par Midam dans le journal qui a succédé au journal Tintin, Hello Bédé, à partir du numéro 184 du 30 mars 1993. Tel que vous nous voyez, nous avons lu tous les strips de Midam dessinés pour Hello Bédé. Chut, cependant ! C'est une autre période de la vie de l'auteur, et l'évocation de cet épisode n'est pas pour le mettre à l'aise, refermons donc rapidement cette parenthèse sur le Gowap.

Nous aimons également beaucoup une bande dessinée qu'il a scénarisée pour Clarke (dessinateur de Mélusine et neveu de Seron, l'auteur de l'immensément connue bande dessinée Les Petits Hommes), Durant les Travaux L'exposition Continue, qui fut par la suite publiée en albums sous le titre bien plus fade “Histoires à Lunettes”. C'est d'ailleurs bien parce que tous les protagonistes de cette série portent des lunettes qu'enfant, elle a su accrocher mon regard.

Midam et Clarke - Histoires à lunettes - Durant les travaux l'exposition continue

Cette série a ensuite été reprise par Clarke seul, mais la petite étincelle n'y était plus vraiment. Midam est clairement un génie du scénario ; quant au dessin, son style peut faire penser aux strips américains type Calvin & Hobbes de Bill Watterson, dont il s'inspire très volontiers.

Et, bien entendu, nous avons lu l'intégralité de Grrreeny, bande dessinée portant sur un tigre devenu vert à cause de déchets radioactifs, et ayant pour thème principal l'écologie et la sensibilisation à la protection de l'environnement ; ce qui n'est pas sans rappeler la petite touche verte du Garage Isidore d'Olis. Avant de devenir une série à part entière, Grrreeny a d'abord été mascotte du magazine jeunesse Wapiti.

Grrreeny

Mais bien sûr, la grande œuvre de sa vie, c'est Kid Paddle, et il aurait été franchement dommage de ne pas l'évoquer ne serait-ce qu'une seule fois dans ce blog, car plus que toute autre bande dessinée, Kid Paddle est une lettre d'amour aux salles d'arcade - quand bien même l'auteur se défendait-il au début de tout rapport avec les jeux vidéo.

D'ailleurs, si vous doutez encore de notre passion pour Midam, voici une dernière anecdote à laquelle vous ne vous attendiez pas : nous connaissons l'existence de Zou, plate-forme de courriel gouvernementale belge qui n'existe plus, dont la mascotte fut Kid Paddle ; et nous possédons des produits dérivés Kid Paddle de Cap48, organisation belge fondée par la RTBF, ayant pour but de soutenir les personnes handicapées.

Cap48 Post-it Kid Paddle et Léonard

Cet article est écrit à quatre mains, car je dois bien reconnaître que la personne mentionnée plus tôt a un degré d'expertise bien plus élevé que le mien concernant cet auteur, et j'ai donc le plaisir de lui laisser la parole.

À propos de Kid Paddle et Game Over

Bonjour. On peut le dire, je connais en effet très bien les univers de Midam, au même titre que mon collègue qui me laisse rédiger le restant de cette analyse, que j'espère vivement être lue par les concernés.

À vrai dire, j'aime tellement les univers de Kid Paddle et Game Over qu'il m'arrive de scénariser et dessiner mes propres planches, imitant fidèlement le style de Midam.

Aux origines de Kid Paddle

Kid Paddle et les blorks

Kid Paddle est né dans le journal Spirou en 1993 ; plus précisément dans le numéro 2887. Il existait auparavant une rubrique jeux vidéo, Shazam. À son lancement en 1990, cette rubrique n'avait aucune identité propre, puisque plusieurs dessinateurs étaient invités à illustrer les jeux du moment.

Ce n'est qu'en 1992, dans un numéro spécial Amérique, qu'une mascotte fixe est dessinée pour Shazam, par le dessinateur Mauricet, sous le pseudonyme Momo. Cette mascotte avait pour nom Mc-Sprite. Toujours pas de bande dessinée dans cette rubrique quoiqu'il en soit, uniquement de petits dessins illustrant du texte.

Shazam n'a cependant pas rencontré un franc succès, et Dupuis a fini par l'annuler. Pire : la mascotte Mc-Sprite n'aura duré qu'un an. C'est là que l'éditeur a passé sa commande auprès de Midam, pour qu'il réalise lui-même la nouvelle rubrique jeux vidéo du journal.

Sommaire du journal Spirou par Midam

Il faut savoir que Midam n'était pas un illustre inconnu : il officiait en effet dans le journal depuis son numéro 2831, de l'année précédente. Il dessinait pour de nombreuses petites rubriques, qui n'ont évidemment jamais mené à une consécration cartonnée.

La première semaine, Kid était vêtu d'orange et de rouge - mais le rouge a dès la semaine suivante cédé sa place au vert, fixant définitivement les codes du personnage. Sa casquette affichait au début le nom Paddle ; c'est dans le numéro 2912 qu'il est remplacé par l'emblématique symbole KID.

Dans un dessin à deux auteurs, Mc-Sprite, pour sa toute dernière apparition, se moque de Kid : “Et c'est ça qui va prendre la relève ?”, interroge-t-il goguenard, face à un Kid emberlificoté dans les fils de sa manette.

Kid Paddle Serial Player

En 2022, Kid Paddle, c'est plus de dix-sept albums de bandes dessinées, une série d'animation, trois jeux vidéo sur consoles (le meilleur étant de très loin le premier sur Game Boy Advance), de multiples produits dérivés, et l'immense success story de son spin-off Game Over. Et toi, Mc-Sprite? :)

Pas de joystick pour Kid Paddle !

Au début, donc, la rubrique Pas de joystick pour Kid Paddle se présente sous la forme d'une planche de BD entourée par des textes décrivant les jeux vidéo du moment. Très vite, l'univers est posé : Sa sœur Carole apparaît dès la deuxième planche (avec des cheveux plus longs que ce qu'on lui connait habituellement) ; son professeur Augustin Glossaire dans la troisième.

Première apparition d'Augustin Glossaire dans Kid Paddle

Il faut attendre la dixième semaine pour voir surgir Monsieur Paddle, père de Kid, qui va vite s'imposer parmi les personnages les plus drôles de cette bande dessinée. À noter que si tous les gags de cette première fournée ne seront pas retenus pour le premier album, une partie de ceux qui le seront seront redessinés par l'auteur, donnant lieu à d'impressionnants écarts de style graphique.

Cette rubrique jeux vidéo est scénarisée et dessinée par un auteur qui ne connait pas bien cet univers, et le critique alors assez vertement en privé et dans ses interviews - il ne le fait d'ailleurs plus de nos jours.

Cette méconnaissance du jeu vidéo était d'ailleurs une condition sine qua non au succès de la série : les codes qui y sont utilisés n'étant pas basés sur le réel, Midam propose en effet une BD accessible pour tous publics.

Kid Paddle T4 - Full Metal Casquette

On se demande certes parfois comment fonctionne le gameplay improbable de certains de ces jeux. Peut-être, pour parler de vrais jeux vidéo, peut-on comparer l'univers du Petit Barbare à un Dragon's Lair mâtiné de Scribblenauts, Zelda et de jeux comme Super Meat Boy ou I Wanna Be The Guy.

Une autre comparaison pourrait être faite, avec les jeux du français Éric ChahiAnother World et Heart of Darkness, dont le gameplay est probablement ce qui se rapproche le plus de l'expérience Game Over telle qu'on peut la percevoir au travers de la bande dessinée.

Jeu vidéo Heart of Darkness sur Playstation

Au bout de 24 planches et d'un jeu-concours, la rubrique Pas de joystick est abandonnée au profit de la seule bande dessinée Kid Paddle, encore publiée à l'heure actuelle par le journal Spirou. C'est à ce moment que Midam étend son univers au-delà de la console du héros, et l'emmène dans les cinémas, salles d'arcade et autres boutiques spécialisées.

Notons enfin que Kid Paddle a été adapté en magazine à une époque - magazine qui fut d'ailleurs distribué aux abonnés d'un magazine Disney sans aucun rapport et dont on ne peut que déplorer l'arrêt, P'tit Loup - aucun rapport avec les livres pour enfants à grand succès du même nom des éditions Auzou.

La superbe première version du magazine Kid Paddle compta 18 numéros, avant d'être remplacée par un magazine générique (conservant toutefois le nom et la mascotte), essentiellement consacré aux jeux vidéo.

Kid Paddle Magazine

Game Over, spin-off à succès

Suite à cela, il a bien fallu proposer plus de contenu que des planches de Kid Paddle ; c'est là que Midam créa Game Over, qui reprenait et déclinait un concept qui existait déjà dans la bande dessinée mère : Dans un univers plus ou moins médiéval-fantasy, un petit barbare avec un casque et une massue doit combattre des monstres (les blorks), et délivrer une princesse.

En tout cas, si cet univers devait faire de nos jours l'objet d'une adaptation en jeu vidéo, plus poussée que ce qui a pu être fait auparavant, on imagine sans peine un titre à mi-chemin entre le point and click et la plate-forme, au gameplay évolutif, avec une composante open-world, et quelques personnages supplémentaires. De cette façon, peut-être, pourrait-on se rapprocher de l'univers déjanté de Midam.

Des rares jeux vidéo s'étant essayés à adapter cette bande dessinée, seul le titre Kid Paddle sur Game Boy Advance, utilisant d'ailleurs davantage les codes du dessin animé que ceux de la bande dessinée, offre une interprétation satisfaisante, à base de mini-jeux.

Kid Paddle Game Boy Advance

Chaque planche est l'occasion d'un échec, et d'un Game Over ; et cette bande dessinée rencontre à présent mille fois plus de succès que Kid Paddle lui-même, ce que je déplore à titre personnel, mais si l'on observe le marché à qui ces bandes dessinées s'adresse, on comprend aisément pourquoi.

Répartis sur plus de 20 albums, les gags Game Over ont pour particularité d'être la plupart du temps scénarisés par les lecteurs, qui peuvent envoyer leurs propositions à l'équipe de Midam. Certains scénaristes ont par ailleurs parfois l'occasion de signer des albums entiers.

Bande Dessinée Game Over

L'arcade dans Kid Paddle

La bande dessinée Kid Paddle repose entre autres choses sur l'humour de répétition. Un certain nombre de types de gags s'alternent dans les pages d'un album. Certains sont écartés, d'autres font parfois leur retour au bout d'un certain temps.

Le nombre de lieux fréquentés par Kid est relativement restreint : Sa maison, l'école, le cinéma (dans lequel il ne parvient jamais à voir le moindre film de série B interdit aux mineurs), la boutique de jeux vidéo Zombie Planet de Joystick Billy (lieu et personnage créés pour le dessin animé puis repris par Midam, au même titre que la gothique Maximilienne, surnommée Max), le labo de Big Bang, l'école, la plage... Et bien sûr, la salle d'arcade, City Game.

Kid Paddle à la salle d'arcade

La salle est tenue par Mirador, soixante-huitard revendiqué, qui, s'il ne rechigne pas à une petite partie de temps en temps, voit surtout ses bornes comme un gagne-pain, et ne supporte pas que l'on secoue les machines. Il a à ses côtés un petit roquet agressif, Radar. Midam a également approuvé l'idée du dessin animé de faire de Max sa nièce, bien que ce lien de parenté ne soit jamais clairement explicité dans les dialogues.

L'arcade de Kid Paddle est un véritable festival. On n'y voit d'ailleurs pas que des jeux vidéos - contenus dans des bornes aux designs toujours surprenants. Midam aurait-il visité une salle d'arcade avant de se lancer ? C'est après tout fort possible : autrement, comment expliquer tous ces jeux si spécifiques à l'arcade qu'il représente dans des gags dédiés ?

Kid Paddle et la pêche

Horace, le petit garçon avec une tête de vieux maladif (dixit Midam dans un entretien accordé au journal Spirou en 2001), qui se retrouve systématiquement à l'hôpital (quand ce n'est pas accidentel il est littéralement tabassé par Mirador et personne ne semble pressé de porter plainte, quel monde cruel), est, savez-vous, extrêmement friand de kiddie rides !

Kid est un garçon très nerveux, on peut même se demander s'il ne serait pas hyperactif étant donné le nombre de consoles qu'il a effectivement détruites. Son père, toujours dans le négatif, doit l'avoir douloureuse. Toujours est-il qu'il lui arrive de décharger son énergie dans des machines de type punching-ball !

Kid Paddle Punching-Ball Arcade

Enfin, même les distributeurs Gashapon ont été représentés. Un gag sur ce sujet a d'ailleurs été détourné et refait avec une chute différente pour ce qui restera probablement le meilleur numéro spécial de Spirou jamais imprimé : le Spécial 100 ans du 22 avril 2038, publié en... 1998.

De même que les Gashapon, les fameux attrape-peluches aussi sont de la partie, et c'est finalement une salle d'arcade assez complète que représente Midam - même si on se demande où sont les arcades Basketball ;)

Attrape-Peluche Blork

Bref, si Midam n'a visiblement pas touché aux jeux pour lesquels il tenait sa rubrique (il suffit de lire sa présentation de Zelda pour s'en convaincre), il s'est tout de même informé un minimum sur les salles d'arcade, pour donner un semblant de réalisme à son univers.

C'est donc quasiment tout le monde de l'arcade que Midam représente ponctuellement. Kid Paddle et Game Over sont à ce titre définitivement les géants indépassables de la bande dessinée concernant ce thème ; et même le Petit Barbare compose parfois dans ses aventures avec du matériel d'arcade !

Petit Barbare de Game Over achetant un jouet Gashapon

Cette présentation nécessaire étant faite, venons-en au Parc Spirou.

Le Parc Spirou Provence

Bienvenue au Parc Spirou Provence

Le Parc Spirou, basé sur les univers des bandes dessinées Dupuis, a ouvert l'été 2018 à Monteux, dans le Vaucluse, avec une sélection d'univers relativement limitée : Spirou et Fantasio, Gaston Lagaffe, Le Marsupilami et Lucky Luke forment en effet la majeure partie du parc !

Bien sûr, d'autres bandes dessinées Dupuis - comme Boule et Bill ou Zombillenium - ont droit à leur attraction, mais on aurait bien imaginé un peu moins de Spirou malgré tout, pour permettre à d'autres BD de briller.

Il est d'ailleurs curieux que Lucky Luke soit le seul représentant du western : où sont les Tuniques Bleues ? Une attraction basée sur les aventures de Blutch et Chesterfield serait pourtant extrêmement bienvenue !

Bande dessinée Les Tuniques Bleues, Blutch et Chesterfield

Autre choix curieux, le parc ne semble pas faire la moindre référence à l'une des bandes dessinées les plus lues du magazine, les Nombrils. On imagine certes difficilement une attraction basée sur cette BD aux allures de série américaine, mais une zone à thème aurait tout de même facilement pu être inventée.

Enfin, je n'arrête pas de me demander où est Imbattable, le seul vrai super-héros de la bande dessinée. Lui, je l'attends au tournant. Je veux une mascotte Imbattable, se promenant dans le parc avec une baguette de pain, prêt à en découdre après avoir dégusté son déjeuner du dimanche avec sa mamie.

Imbattable, le seul super-héros de la bande dessinée

En fait, on a l'impression que le but du parc est de se vendre uniquement sur les licences les plus connues, alors qu'au contraire, créer des zones à thème sur des licences moins connues permettraient de les remettre au goût du jour !

Enfin, cette prière semble plus ou moins exaucée. Les heures de gloire de Kid Paddle semblent derrière lui (les tomes 16 et 17 de la BD passant à vrai dire inaperçus dans les librairies spécialisées), au contraire de son spin-off Game Over, qui continue d'être très apprécié des enfants. Normal : C'est cruel et muet.

Le petit barbare est Game Over

Toujours est-il que pour l'été 2022, le Parc Spirou ouvre enfin une nouvelle zone thématique, dédiée aux univers de Kid Paddle et Game Over. Dans cette zone, dont le budget s'élève à 3 millions d'euros, deux attractions, un restau, une boutique.

Notons tout de même, pour être parfaitement complets, qu'il existe d'ores et déjà une attraction Game Over dans le parc, le Crash Blork, et que des produits dérivés Kid Paddle sont proposés dans les boutiques du parc, de la casquette emblématique (probablement issue des stocks de la boutique Mad Fabrik, maison d'édition indépendante créée par Midam, qui fut par la suite rachetée par Glénat, avant un retour définitif chez Dupuis) à la boule à neige Game Over, en passant par les peluches de blorks et de massues.

On notera par ailleurs que Midam n'hésite pas à mettre la main à la pâte, concevant lui-même des designs d'attractions pour le parc !

Photo de Midam devant l'attraction Crash Blork

...

Oui. C'est tout. Kid Paddle et Game Over, ce sont trois attractions, un restau et une boutique. Ce choix me semble parfaitement incomplet ; et je vais sans plus tarder vous expliquer pourquoi.

Où sont les jeux d'arcade ?

Voilà. La question est posée. Où sont les jeux d'arcade ? S'immerger dans l'univers Game Over via un labyrinthe est une excellente idée. Donner une attraction à Kid Paddle et à son pote Horace Beckett (délaissant malheureusement au passage sur le bas-côté le troisième membre de ce qui est pourtant un trio, l'excellent Big Bang), et proposer un restaurant et une boutique à thème Kid, comment dire non ?

Mais est-ce vraiment ce que nous attendons de Kid Paddle ? Il est déjà hautement dommage que personne ne semble vouloir développer de vrais jeux vidéo Petit Barbare, mais cela, à la rigueur, importe peu : d'autres jeux extraordinaires existent, y compris sur bornes d'arcades.

Kid Paddle et Horace sur un jeu d'avions

Les critiques concernant le parc sont généralement assez bonnes, mais au registre du négatif, il est souvent question entre autres choses d'un parc relativement petit, dont on aurait vite fait le tour. Cela, bien sûr, doit être relativisé par le jeune âge du parc, qui, ne l'oublions pas, a ouvert en 2018, et a de surcroît dû faire face comme tout le monde à la crise sanitaire du Covid débutée en 2020.

J'ai été à Vulcania en Auvergne à son ouverture en 2002, et j'ai eu le plaisir d'y retourner il y a deux ou trois ans, ça n'avait strictement rien à voir. Vous me permettrez d'affirmer, même, que le Vulcania des premiers jours était mauvais. Maintenant, c'est un parc très complet, doublé du seul parc gastronomique de France, donc j'ai très envie d'y retourner.

Parc Spirou - Restaurant Moustic

Pour le Parc Spirou, il est vrai que la restauration proposée sur place n'a rien d'extraordinaire ; c'est cependant à mon sens un problème secondaire dont il faudra s'occuper après avoir réglé le plus urgent. Et le plus urgent, c'est clairement le peu d'activités proposées compte tenu du prix à l'entrée.

Or, une salle d'arcade à thème Kid Paddle règlerait très rapidement ce problème ! On peut passer des heures sur un titre d'arcade, comme le savent les visiteurs du Futuroscope, qui est aussi un parc d'attraction français. Dans le reste du monde, d'autres parcs d'attractions, comme ceux de Sega ou encore Lego, donnent aussi la part belle à l'arcade et au jeu vidéo. Gérants du Parc Spirou, c'est bien à vous que nous nous adressons :)

Salle d'arcade Kid Paddle

De nombreux types de jeux

On le sait, l'arcade, ce ne sont pas que des jeux vidéo. Bien sûr, la réalité virtuelle fait partie intégrante du paradigme - et chez Dupuis on le sait très bien. En 1993, la rubrique Pas de joystick consacrait une double-page à cette technologie, double-page qui fait d'ailleurs partie des gags retenus pour le premier tome de Kid Paddle.

L'année suivante, une nouvelle rubrique sans rapport présentait de nouveau cette technologie. Avec le recul des décennies, j'ai toujours été impressionné de cette quantité de médias qui, voici vingt ou trente ans, vantaient les casques de réalité virtuelle comme l'aboutissement du futur du jeu vidéo - c'était presque trop visionnaire, il aura bien fallu trois décennies pour effectivement concrétiser cette prophétie.

Réalité Virtuelle Kid Paddle

Le Parc Spirou donne évidemment la part belle à la réalité virtuelle, qui fait partie intégrante de certaines attractions - on est moderne, au Parc Spirou, et c'est d'ailleurs un véritable argument en faveur du parc.

Au-delà du jeu vidéo et de la VR, l'arcade, c'est bien plus que ça. Le nombre de types de jeux d'arcade existant est démentiel. Les jeux traditionnels de bars et de café (babyfoots, fléchettes, etc.) sont parfois présents dans des salles d'arcade, cependant une salle d'arcade Kid Paddle ne devrait pas avoir besoin de ces grands classiques.

Tous les grands classiques de l'arcade des années 90 devraient en revanche être remis au goût du jour par une salle d'arcade Kid Paddle. Le Parc Spirou est adapté aux familles et possède des attractions dédiées aux plus petits : les kiddie rides sont parfaitement dans cet esprit.

Kid Paddle - Horace dans un kiddie ride

Outre les attrape-peluches, qui seraient une source de revenus supplémentaire pour le parc (et dans lesquels on ne trouverait évidemment que les peluches dérivées des licences Kid Paddle et Game Over), les machines punching-ball sont un choix évident, au même titre que les jeux que Midam n'a pas eu l'occasion de représenter au fil de ses bandes dessinées - Basket, hockeys aériens, etc.

Quant aux jeux vidéo, à défaut de blorks et de petits barbares, on peut très bien envisager l'utilisation de thèmes chers à Kid, en particulier celui des zombies.

Peut-être nous direz-vous “Non, il faut une salle avec uniquement des jeux basés sur les univers de Kid et du Petit Barbare” ; et il est d'ailleurs vrai que certains minis-jeux PC publiés à l'époque sur CD-rom gagneraient à être adaptés au support arcade.

Notre idée est à la fois plus audacieuse et plus économique : proposer uniquement des bornes basées sur les univers de Midam demanderait un budget beaucoup plus conséquent ; de plus on attend une certaine variété d'une salle d'arcade : en mélangeant les éventuelles bornes au contenu personnalisé avec des jeux plus classiques, on pourrait obtenir une véritable ambiance de salle d'arcade. On pourrait même inclure un rodéo mécanique ! Attention cependant à l'installer dans un espace suffisamment sécurisé, un accident est vite arrivé.

Horace de Kid Paddle sur le Rodéo Mécanique

La qualité européenne

Chez Ma Fête Foraine, nous sommes en relation directe avec plusieurs fournisseurs européens. S'il est vrai que quelques-uns des jeux que nous proposons sont d'import, nous pouvons nous targuer d'être l'une des seules boutiques de machines d'arcade en France à proposer un certain nombre de jeux construits sur notre continent.

Plusieurs raisons nous ont amené à effectuer cette démarche.

Nous soutenons la proximité

Nous avons des valeurs. Il y a quelques années, l'affaire des huîtres bretonnes conditionnées en Chine et réexpédiées en Bretagne nous a profondément scandalisés.

Salle d'arcade française Superfly Alfortville

Nous soutenons autant que possible tout ce qui est local, aussi bien dans nos vies privées que dans notre boutique - Cela fait partie de notre ADN.

L'arcade est un secteur principalement asiatique et américain, raison pour laquelle il est difficile de se passer totalement de machines d'import. Il existe certes des constructeurs français, mais ce ne sont pas des constructeurs professionnels.

Mais les professionnels de l'arcade, dans le reste de l'Europe, ça se trouve. Plusieurs pays proposent des jeux maison. Nous avons sélectionné, chez nos fournisseurs, les jeux européens les plus pertinents, et pouvons aisément, sur simple demande, proposer un choix bien plus vaste pour chaque type de jeu que ce que nous affichons sur notre catalogue en ligne !

Salle d'arcade française

Nous privilégions la qualité

L'Europe, ce sont des standards d'excellence que l'on ne retrouve nulle part ailleurs. Bien sûr, lorsque l'on achète un appareil en Asie, il est mis aux normes européennes. Mais un produit européen n'a pas besoin d'être “mis aux normes” : il est déjà aux normes !

Les matériaux utilisés sont solides, les programmes informatiques des jeux également. Nous offrons certes une garantie sur nos appareils... Mais vous ne devriez pas avoir besoin d'y recourir, car les machines européennes sont par définition fiables.

Enfin, s'il est vrai que le matériel européen est parfois un peu plus cher que ses équivalents chinois, cela est encore une fois justifié par sa qualité et sa robustesse.

Salle de jeux d'arcade

Une expédition plus facile

Toutes les machines ne sont pas toujours directement disponibles, raison pour laquelle nous demandons généralement à notre clientèle de bien vouloir envoyer un courriel à secretariat@ma-fete-foraine.com afin de s'assurer de la disponibilité du matériel désiré. Nous n'empêchons certes personne de passer commande, mais si un produit n'est pas en stock, le temps d'attente risque d'être très long.

Cela dit, lorsqu'une machine est disponible, vous avez généralement la certitude de recevoir votre commande dans le mois !

Salle d'arcade parisienne La Tête dans les Nuages

Des jeux uniques et rarement vus ailleurs

La plupart des salles d'arcade proposent les gros titres des firmes américaines et japonaises. Pour les engins communs aux salles d'arcade (basket, punching-ball, hockey aérien, kiddie rides, attrape-peluches, etc), on retrouve le plus souvent des machines conçues à Taïwan, ou même en Chine.

De fait, proposer une arcade de conception européenne, c'est la garantie de proposer du matériel unique. Dîtes-vous bien ceci : la plupart des salles d'arcade se contentent précisément de produits d'import. Bien que ce choix soit tout à fait compréhensible et respectable, cela ouvre toute une fenêtre européenne, qui permet de faire la différence !

La continuité de belles valeurs

Nous savons que les grandes attractions du Parc Spirou sont issues de constructeurs européens, principalement italiens. Est-ce pour cette raison qu'il n'a pas été envisagé d'ouvrir une salle d'arcade ? Parce que le Parc Spirou Provence embrasse aussi le local et ne sait pas vraiment vers où se tourner pour acquérir du petit matériel de jeu de qualité ?

Parc Spirou - Attraction Lucky River

Auquel cas, nous avons les réponses. Les produits locaux ont une vertu supplémentaire : leur traçabilité. En optant pour l'européen, vous savez dans quoi vous achetez.

De nombreuses possibilités de customisation

Tout cela est très bien, vous dîtes-vous certainement, mais si notre structure - le parc Spirou en l'occurrence - a une image de marque à entretenir ?

Dans ce cas de figure, nous avons un autre atout dans notre manche. Certaines machines de notre catalogue peuvent en effet être personnalisées sur simple demande du client, pour une somme fixe par machine.

Salle d'arcade Disneyland

De même, si la grande majorité de nos machines sont pourvues de monnayeurs, n'hésitez pas à nous demander si nous avons la possibilité d'enlever ces derniers. Ce n'est pas le cas pour toutes les machines, mais pour un parc d'attractions où les clients ont déjà payé leur entrée, cela ferait sens qu'en-dehors des attrape-peluches et autres distributeurs Gashapon, les parties proposées soient gratuites et illimités.

N'hésitez de toute façon pas à nous demander les types de machine dont vous avez besoin, et, en fonction, nous effectuerons un devis. Il ne vous restera alors plus qu'à nous envoyer toute la documentation, tous les fichiers nécessaires pour que nos équipes travaillent sur votre projet personnalisé ! Un hockey aérien Petit Barbare, c'est possible !

Jeu d'arcade Barbarian Quest

De passionnés à passionnés

Notre commerce est un commerce de passionnés. Nous ne sommes pas comme Mirador : nous ne sommes pas en train de vous vendre nos machines en vous hurlant dessus de ne pas les secouer.

Mais il est vrai qu'en ouvrant Ma Fête Foraine, nous avons beaucoup pensé à Kid Paddle et à ses salles d'arcade. Leur structure ne nous est pas inconnue, et lorsque je me retrouve soudainement face à une salle d'arcade, c'est bien l'ADN de Kid Paddle qui ressurgit en moi et me fait foncer.

Kid Paddle et Horace arrivent à la salle d'arcade

Si nous avons sélectionné les meilleures machines d'origine européenne, c'est parce que nous savons pertinemment l'importance de proposer du matériel de qualité. Et puisque nous avons déjà été approchés par Adidas, nous savons que nous sommes dans le vrai.

Chez Dupuis aussi, on est passionnés. Et au Parc Spirou Provence, c'est le cas également. Sinon, comment expliquer cette zone Kid Paddle de 4000 m² ? Mais tout de même, cette zone a un immense potentiel, qu'il est dommage de ne pas exploiter jusqu'au bout.

Car enfin, Kid Paddle, c'est l'arcade avant tout !

Vous l'aurez largement compris, Kid Paddle est un passionné de jeux d'arcade. Or, entre le Crash Blork, la nouvelle attraction de type Disc'O Coaster, portant le titre Blorks Attack, le labyrinthe végétal et aquatique (Aqua Slime Project) et le glacier Kid Freezer, nous cherchons toujours où est l'arcade.

Concept-art Kid Paddle Parc Spirou

Aux États-Unis, il existe beaucoup d'espaces de restauration-arcade. Kid Paddle est une bande dessinée très marquée par les influences américaines ; d'ailleurs les références cinématographiques du livre Kid Paddle: Monsters le démontrent bien.

Dans un premier temps, pourquoi ne pas proposer quelques titres d'arcade dans le restaurant ?

Pour être honnête, je n'ai jamais eu la chance de visiter le Parc Spirou. Et si je pense bien y aller un jour, ma décision est irrévocable : ce ne sera pas avant d'y trouver une salle d'arcade Kid Paddle, donnant la part belle aux jeux de Ma Fête Foraine.

Mirador ferait bien une petite partie


Laissez un commentaire