>> Voir aussi : Comment ouvrir une salle d'arcade - Le guide complet <<
Freizeit Land Geiselwind, ou comment surmonter l'échec

actualités, Allemagne, Europe, marketing, parc d'attractions -

Freizeit Land Geiselwind, ou comment surmonter l'échec

de lecture

Freizeit Land Geiselwind, ou comment surmonter l'échec

Il existe de nombreux parcs d'attractions en Bavière. C'est là que se trouvent Legoland Deutschland, son concurrent le plus direct Playmobil FunPark, ou encore les parcs SkyLine, Miniatur Wonderland, Monsterpark Rattelsdorf, et Bayernpark pour n'en citer que quelques-uns. Et si je cite Bayernpark, c'est bien parce que j'apprécie les parcs qui mettent en avant leur région, comme le fait le Futuroscope en France.

L'Allemagne n'est du reste pas avare en parcs d'attractions, du meilleur parc du monde EuropaPark à PhantasiaLand, de Gulliver-Welt à Ravensburger SpieleLand en passant par Hansa-Park. L'Allemagne, c'est aussi le SpreePark de Berlin, abandonné en 2002, victime d'un incendie par la suite. Ce lieu, qui aurait pu faire le bonheur des amateurs d'urbex, fait de toute façon l'objet d'un projet de reprise depuis 2016, avec une ouverture prévue pour 2026.

Entre le Parc Astérix, Disneyland Paris et le Futuroscope, il est vrai que l'hexagone propose un choix bien plus important que l'Allemagne, mais nos voisins outre-Rhin se défendent vraiment bien dans ce secteur ! Aujourd'hui, nous allons rester en Bavière pour évoquer ce qui pourrait, avec le temps, être dépeint comme une véritable success story : le parc Freizeit Land Geiselwind.

Freizeit Land

De la même façon que le parc Le PAL en France, Freizeit Land cumule une double-offre : les attractions d'un côté - ainsi que des spectacles vivants -, et le parc animalier de l'autre.

Mais le parc d'attraction allait à veau-l'eau. Dans les années 90, Freizeit Land culminait à 700.000 visiteurs annuels... En 2016, le soufflé était retombé, seuls 168.000 visiteurs étant venus apprécier les attractions du parc. On comprend alors aisément que le parc ait été revendu par ses propriétaires et fondateurs, la famille Mensinger. Car même si Ernst Mensinger, fondateur du parc, a été décoré pour son œuvre, il n'était plus possible pour la famille de s'occuper du parc.

Freizeit Land Geiselwind

C'est peut-être un regard neuf qu'il fallait. C'est un forain, Matthias Mölter, qui a récupéré début 2017 les 23 hectares du parc. Cette seule acquisition ne lui a pas suffi, puisqu'il a doublé la surface du parc par la suite. Du haut de ses 450.000 m², ce parc est à présent le plus grand de Bavière ! Pour sa première année, en 2017 donc, le parc a atteint 250.000 visiteurs. Si le pic des années 90 n'est pas encore atteint, c'est donc un très bon score de la part du parc bavarois.

Depuis, le parc s'est offert un grand nombre de nouvelles attractions. 30 millions d'euros ont été investis pour pouvoir proposer, entre autre, 58 attractions, 11 terrains de jeux pour enfants, 8 espaces de restauration...

La nouveauté 2021, le Funtime Sling Shot, est une attraction unique en Allemagne, qui propulse chaque heure dans les airs environ 80 personnes. En 2022, c'est une montagne russe, le Taka Waka, qui vient s'ajouter à l'offre du parc. En 2022 encore, l'attraction de tasses tournantes, présente dans le parc depuis 1989, change de couleurs : elle avait auparavant pour thème le vin, c'est à présent une attraction steampunk du plus bel effet !

Uhrwerk, les Tasses Tournantes de Freizeit Land

Il a fallu quelques années de travail pour que ce parc aboutisse à cette nouvelle maturité, et le forain peut-être confiant : les visites continueront forcément d'affluer. L'ambition clairement affichée, passer de simple parc de loisir à parc à thème, est en tout cas d'ores et déjà une franche réussite !


Laissez un commentaire