Nintendo dans l'arcade moderne

Arcade, Capcom, États-Unis, Europe, Japon, Jeu vidéo, jeux d'arcade, Namco, Nintendo, réalité virtuelle, SEGA -

Nintendo dans l'arcade moderne

de lecture

Nintendo dans l'arcade moderne

Si les tout premiers jeux vidéo Mario ou Donkey Kong firent l'objet de jeux d'arcades, bien rares et timides furent les tentatives de Nintendo dans ce secteur. Il faut tout de même noter le système VS précisément conçu par Nintendo, sur lequel furent portés un très grand nombre de titres NES.

Outre cela, de très nombreux titres sont sortis au Japon, la majeure partie du temps sous la houlette de développeurs indépendants, avec lesquels s'associait Nintendo.

Après une longue période pendant laquelle le célébrissime constructeur nippon de jeux vidéo a mis une pause sur l'activité arcade, on a assisté à un retour en force de la firme au casquetteux moustachu dans ce secteur. Plus que jamais, l'arcade Nintendo est sous-traitée par les grands de l'arcade.

Mario Kart Arcade, le Mario de Bandai-Namco

Mario Kart Arcade GPDX dans une salle d'arcade

Mario Kart sous forme d'arcade a d'abord vu le jour en 2005. Basé sur le titre Gamecube Mario Kart Double Dash, Mario Kart Arcade GP offre des pistes de course inédites, sur lesquelles vont rouler les personnages emblématiques de l'univers Mario, ainsi que trois invités de l'univers Pac-Man.

Deux ans plus tard, le deuxième opus se présentait comme une mise à jour, proposant le même contenu que l'original ainsi que de nouvelles pistes et nouveaux personnages dont Mametchi, mascotte des Tamagotchi.

Mametchi dans Mario Kart Arcade

Avec Mario Kart Arcade GP DX, sorti en 2013 au Japon et tout juste arrivé sur notre continent en 2017, Namco va mille fois plus loin. En-dehors de Pac-Man, les autres personnages Namco présents dans les opus précédents sont écartés, au profit des tambours taiko humanisés, héros de la célèbre série de jeux vidéo musicaux Taiko No Tatsujin.

Enfin, Bandai-Namco frappe un grand coup avec Mario Kart Arcade GP VR, toute première incursion de Nintendo dans l'univers de la réalité virtuelle. En terme de personnages jouables, d'objets et lieux traversés, cette expérience Mario Kart se révèle volontairement plus « pauvre » que ses aînés... Mais la réalité virtuelle, il est vrai, est un argument gigantesque.

Mario Kart Arcade VR

Capcom, omniprésents dans l'arcade Mario

La société Capcom (Street Fighter, Darkstalkers, Megaman...) est responsable d'un très grand nombre de jeux d'arcade Nintendo publiés depuis le début des années 2000. La plus grande partie de ces jeux sont des variantes de Mario Party, sorties exclusivement au Japon !

C'est aussi le cas de New Super Mario Bros Wii Coin World, basé comme son nom l'indique très clairement sur le jeu Wii New Super Mario Bros, et de deux titres Donkey Kong.

En définitive, seules deux arcades Capcom ont pu sortir du Japon : d'une part, la dernière itération arcade de Mario Party a réussi à arriver jusqu'aux États-Unis en 2017 - en bénéficiera-t-on en Europe ? Qui sait.

Luigi's Mansion Arcade

D'autre part, Luigi's Mansion Arcade, basé sur l'édition 3DS du célèbre jeu vidéo dans lequel Luigi, frère froussard du célèbre plombier Mario, doit combattre les fantômes avec l'aide d'un aspirateur conçu par un certain Professeur K. Tastroff, personnage récurrent de l'univers Mario. Cette arcade aussi est arrivée jusqu'aux États-Unis en 2017.

SEGA, incontournables de l'arcade

SEGA a participé à la conception de la première borne Mario Kart de Namco, mais ce n'est pas là leur seule œuvre ancrée dans les univers de Nintendo. Avec Mario et Sonic aux Jeux Olympiques, SEGA a en main une licence extraordinaire, la rencontre en 2008 entre le plombier et son rival bleu de toujours dans le cadre d'un jeu officiel basé sur les Jeux Olympiques ayant été fructueuse.

En 2016 et 2020 respectivement, SEGA propose donc des titres d'arcade basés sur les jeux console sortis pour les jeux de Rio et de Tokyo. On notera que Tokyo a déjà été ville hôte des jeux en 1964, ce qui justifie dans le jeu vidéo de SEGA la présence d'épreuves en 2D, spécifiquement basées sur ces jeux, utilisant les ressources graphiques des tout premiers jeux Mario et Sonic.

Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Et si, dans sa version arcade, le titre de 2016 n'est sorti qu'au Japon et aux États-Unis, celui de 2020 a pu bénéficier d'une sortie mondiale en 2021 !

Que peut-on attendre de Nintendo pour l'avenir de l'arcade ?

Les titres Nintendo développés par Capcom se révèlent trop anecdotiques, leur plus grande majorité n'étant guère sortie qu'au Pays du Soleil Levant. Les Mario Kart d'arcade sont des événements - et si d'autres titres pourraient voir le jour par la suite, les jeux actuellement disponibles (aussi bien le titre de 2013 que celui en réalité virtuelle) peuvent probablement se suffire à eux-mêmes dans un avenir proche.

Reste SEGA. On n'oublie pas que l'arcade SEGA a subi un sérieux revers et ne fonctionne plus guère que sur notre continent, ayant fermé tous ses départements en Amérique et en Asie. Peut-être Mario & Sonic aux JO 2020 est-il le dernier titre Mario développé par SEGA... Peut-être pas. À suivre en 2024 !

Arcade Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

Ce que l'on peut constater surtout, c'est qu'avec Mario Kart, Nintendo explore la réalité virtuelle. On pourrait se prendre à rêver d'un Metroid en réalité virtuelle sous forme de borne d'arcade - Samus Aran étant certainement le personnage de Nintendo le plus nerveux, le plus proche des sensations procurées par l'arcade.

Mais cela n'est certainement qu'un rêve fugace, et s'il n'est pas impossible que Nintendo exploite la réalité virtuelle dans l'univers de The Legend of Zelda pour nous faire visiter Hyrule sous un nouveau jour dans nos consoles de salon, le domaine de l'arcade semble pour sa part cantonné à l'univers par ailleurs assez riche de Super Mario Bros.

 


Laissez un commentaire