Tout sur l'arcade au Japon

Arcade, Bandai, centre commercial, Histoire, Japon, Konami, Namco, salle d'arcade, SEGA, Taito -

Tout sur l'arcade au Japon

de lecture

Tout sur l'arcade au Japon

De nos jours, plus que partout ailleurs, c'est au Japon que les salles d'arcade vibrent le plus. Toutes les villes et villages de ce petit pays densément peuplé comportent leur lieu de divertissement, offrant toutes sortes de jeux, des grands classiques de Bandai-Namco aux machines à pinces, en passant par les simples photomatons. Dans les salles d'arcade japonaises, il y en a pour tous les goûts !

Les touristes qui pénètrent dans une salle d'arcade japonaise ont souvent de quoi être surpris. Car si l'arcade occidentale se veut accessible à tous publics, c'est loin d'être le cas de l'arcade japonaise, exigeante, qui n'a plus grand chose à voir avec l'arcade occidentale.

Gunslinger Stratos est un jeu à la troisième personne d'équipe en réseau très complexe, équipé de deux sticks et de deux pistolets. Gundam: Bonds of the Battlefield se présente sous la forme de leviers, boutons et pédales, dans une cabine individuelle privée. Le joueur, entouré d'écrans, est amené à communiquer avec micro et oreillettes, tandis qu'il vit de véritables combats à mort en méchas. (Je veux y jouer.)

Gundam: Bonds of the Battlefield

Bref contrairement à notre arcade bien sage, l'arcade japonaise est complexe, et requiert une véritable dévotion de la part du joueur, pas juste “Eh, j'ai de la monnaie à gaspiller”.

La scène de l'arcade au Japon

Si l'âge d'or de l'arcade dans le monde occidental semble pour le moment passé, les salles d'arcade du Pays du Soleil Levant sont pour leur part extrêmement bien-portantes. Des grands complexes de plusieurs étages dans les mégalopoles, jusqu'aux salles plus modestes des petits villages, l'arcade est partout.

Ne soyez pas surpris, en croisant l'une de ces salles, d'y trouver des publics hétéroclites (encore qu'ils ne soient pas tous présents au même moment de la journée), se dirigeant communément vers une machine à pince ou vers un jeu de rythme ! Si les japonais apprécient les jeux mobiles ainsi que les jeux console, l'arcade joue encore un grand rôle, et de nouvelles machines y contribuent en étant publiées régulièrement.

Jeux d'arcade rétro

Histoire de l'arcade au Japon

L'Histoire de l'arcade au Japon remonte au développement des grands ensembles commerciaux. Au Japon comme dans le monde occidental, le XXe siècle fut l'émergence de ce type de commerce.

Si au départ lesdits commerces étaient surtout pensés pour vendre toutes sortes de choses, ils se sont également tournés dès le milieu du siècle vers le divertissement. Au Japon, cela se traduisit par l'ouverture de zones de jeu sur les toits des immeubles. On y trouvait des petits stands, des kioskes, des jeux destinés aux enfants, voire même pour les plus grands centres de véritables attractions foraines.

Salle d'arcade japonaise

Avec le développement du jeu vidéo au cours des années 60 et 70, ces centres commerciaux furent les premiers à sauter sur l'occasion présentée par ces nouvelles machines, qui furent donc placées sur les toits en compagnies des autres jeux.

Puis, suite au succès de jeux comme l'extrêmement populaire Space Invaders, les jeux vidéo ont accaparé toute la surface des toits, avant d'être déplacés à l'intérieur même desdits centres. Il ne fallut pas beaucoup plus pour qu'apparaissent les premières salles de divertissement entièrement dédiées aux jeux vidéo ; et donc les premières salles d'arcade.

Cela dit, beaucoup de centres commerciaux nippons ont conservé un petit coin arcade sur leur toit !

Pourquoi l'arcade est-elle si populaire au Japon ?

Pourquoi l'arcade est-elle si populaire au Japon

C'est une question qui a de multiples facettes. Les jeux d'arcade, à leur apparition, furent un succès instantané au Japon. Cela créa une culture de l'arcade, qui ne disparut pas avec l'arrivée des premières consoles.

Alors que beaucoup d'occidentaux ont préféré rester chez eux, les japonais ont vu consoles et arcade comme deux types de divertissement très différents. Ainsi, la culture de l'arcade ne disparut pas du paysage japonais, et beaucoup de joueurs fréquentent assidument les salles d'arcade pour y trouver des jeux disponibles nulle part ailleurs.

Ajoutons à cela un grand support de la part des sociétés. Konami, Bandai-Namco et tant d'autres grands noms, publient régulièrement de nouveaux jeux d'arcade : des suites, des variantes, de nouveaux jeux même. Les joueurs japonais bénéficiant de nouveaux jeux d'arcade régulièrement, le secteur maintient sa jeunesse et son dynamisme ! Joueurs de tous âges ne sont donc jamais à court de raison pour faire un tour à l'arcade après une longue journée de travail.

Quel public fréquente les salles d'arcade japonaises ?

Quel public fréquente les salles d'arcade Japonaises ?

Franchement, tout le monde. Mais cela ne veut pas dire que tous les publics se côtoient ou fréquentent les salles au même moment. Les familles les fréquentent plus volontiers le week-end, et privilégient les salles installées dans des centres commerciaux.

Les plus jeunes ne viennent évidemment qu'après l'école. Ils peuvent rester jusqu'à 20 heures, voire plus tard si un adulte les accompagne. Les plus grands profitent en soirée, après le boulot.

Généralement, les salles ferment vers minuit. Même les joueurs doivent se reposer !

Où trouve-t-on des salles d'arcade au Japon ?

Il existe des milliers de salles d'arcade au Pays du Soleil Levant. La plupart se trouvent dans les quartiers commerciaux - par exemple, pour Tokyo, à Akihabara. On en trouve aussi à proximité des gares. Les enfants japonais, qui peuvent prendre les transports en commun (incluant les trains) sans accompagnement, peuvent s'amuser sur le chemin du retour après l'école.

Salle d'arcade Taito Station

Les meilleures salles d'arcade de Tokyo

Si par hasard vous vous retrouvez à Tokyo, vous aurez principalement trois choix : GiGO (anciennement SEGA), Taito et Round1. S'il est vrai que vous y trouverez globalement les mêmes types de jeux, c'est sur les marques que se distinguent ces trois géants de l'arcade.

Ainsi, les arcades GiGO et Taito proposent uniquement les jeux de la maison. Les salles GiGO étaient auparavant entre les mains de SEGA. S'il est vrai que la compagnie du hérisson bleu a quitté le marché de l'arcade, les bornes de leurs anciennes salles ne se sont pas mystérieusement évaporées, donc les salles GiGO profitent du meilleur de SEGA.

Le saviez-vous ? Taito est depuis 2006 une possession de Square Enix, société fondatrice de jeux comme Final Fantasy ou The World Ends With You (dont la suite est sortie sur tous les supports en 2021), forte de licences aussi variées que Dragon Quest, Tomb Raider, Deus Ex, Valkyrie Profile ou Chrono Trigger. Chez Taito, c'est donc à l'arcade Square Enix que vous devez vous attendre. Taito est aussi entre autres choses le concepteur historique de Space Invaders.

Salle d'arcade Round1 d'Odaiba

Round1 propose au contraire un choix basé sur plusieurs marques et fournisseurs, et donc une plus grande variété de jeux que ses concurrents - mais si vous cherchez à jouer à un jeu d'arcade Sonic, vous ne l'y trouverez probablement pas.

Notons que Round1 propose également des jeux plus traditionnels, de l'arcade au billard en passant par les fléchettes et le bowling ; et notons enfin que Round1 existe également aux États-Unis.

Dans chacune de ces salles il est possible d'acquérir des cartes de membre, pour 300 à 500 yen. Si la plupart des salles de Tokyo appartiennent à ces trois grands noms, de nombreuses salles locales plus petites tirent également leur épingle du jeu !

Japonaise jouant à l'attrape-peluche

L'arcade au Japon de nos jours

Au Japon, les salles possèdent une variété phénoménale de choix, des jeux de rythme aux jeux de sport en passant par les machines à pince et autres distributeurs Gashapon. Peu importe ce que vous recherchez, vous trouverez toujours un jeu à votre goût ! Voici les principaux jeux que l'on peut trouver dans une salle d'arcade japonaise typique :

Le Purikura

Un assez grand nombre de mots japonais sont assez transparents lorsqu'on les prononce. Ainsi, prononcez purikura correctement, vous devriez y voir une ressemblance avec le mot pellicule.

Techniquement, ces machines sont des photomatons. Petits et grands peuvent s'y faire tirer le portrait à plusieurs, souvent déguisés. Il est possible de choisir aussi bien le nombre de photos que leur taille - la plupart du temps elles sont assez petites pour tenir dans un porte-monnaie.

Purikula

Il est ensuite possible d'éditer les photos pour y ajouter du texte, des effets, etc. La plupart des salles d'arcade mettent à disposition de leur clientèle des ciseaux et de la colle !

Les attrape-peluches

S'il y a bien un endroit dans le monde où les attrape-peluches sont les stars de l'arcade (n'oublions pas qu'en France, la législation les cantonne la plupart du temps aux fêtes foraines), c'est bien au Japon. Toutes sortes de prix sont accessibles dans les machines à pince OVNI japonaises !

Les attrape-peluches japonais utilisent deux joysticks : l'un définit le moment où la machine s'arrête horizontalement, l'autre verticalement. Des peluches aux figurines, des jeux de société aux horloges, le nombre de prix disponibles dans ces machines est vaste !

Machines à pince dans une salle japonaise

Les jeux de rythme

Les jeux de rythme sont parmi les plus dynamiques des choix de l'arcade nippone. De nouveaux jeux de rythme sont publiés régulièrement, et si certains restent disponibles des mois voire des années, d'autres sont régulièrement remplacés, soit par déclin de popularité, soit pour laisser place aux nouveaux opus.

Si ces jeux héritent de Dance Dance Revolution, tous n'ont pas le même fonctionnement et n'impliquent pas forcément l'usage de tout le corps.

Jeu de rythme Taiko

Certains jeux d'arcade ont un clavier, d'autres vous demanderont d'appuyer en rythme sur des cercles (on pense évidemment à Elite Beat Agents et au jeu PC Osu!), d'autres encore utilisent le célèbre tambour japonais traditionnel, le taiko. Dans tous les cas, il faut une pratique régulière pour parvenir à maîtriser ces jeux ! La plupart du temps, vous verrez des étudiants y passer leurs soirées, munis de gants pour supporter un gameplay particulièrement énergique.

Parmi les jeux de rythme les plus populaires, on peut citer Taiko, Maimai, Wacca, ou encore Pop'n'Music.

Les jeux d'arcade traditionnels

Jeu d'arcade de course

Pour faire simple, tout ce qui n'est pas spécifique à l'arcade japonaise y est également disponible. Des arcades basketball aux tables de hockey aérien, en passant par les jeux de course... En fait, la plupart des types de jeux de notre catalogue ;)

On parle donc de jeux qui nécessitent de l'adresse, mais pas au même point que les jeux de rythme particulièrement exigeants, ces derniers requérant un timing extraordinaire. Les jeux traditionnels, plus facilement accessibles, prendront la majeure partie de la place disponible dans une salle d'arcade japonaise.

Les jeux de cartes

Arcade au Japon - Jeu de cartes

Voilà un type de jeu d'arcade que vous ne trouverez littéralement qu'au Japon, pays où le business des cartes à jouer et à collectionner est particulièrement développé. Une parenthèse pour rendre nos hommages au pauvre Kazuki Takahashi, auteur du manga Yu-Gi-Oh (dont le jeu de cartes dérivé est encore de nos jours un succès mondial), hélas décédé ce 4 juillet 2022 en faisant de la plongée.

Plus récemment, Bandai a lancé des jeux de cartes basés sur deux licences fortes, Dragon Ball et Digimon. Ces deux jeux sont disponibles en anglais, et les meilleures boutiques spécialisées de France et de Navarre les proposent évidemment à la vente.

Cartes Digimon

Dans le monde occidental, ce sont des jeux comme Magic the Gathering qui ont lancé cette mode. De très nombreuses autres licences s'y sont essayées sans parvenir à tenir plus de quelques années, de Star Wars à Harry Potter en passant par les comics Marvel ou DC.

De façon globale, l'un des jeux les plus connus reste le jeu de cartes Pokémon. Développé au Japon, traduit par des sociétés occidentales (Wizards of the Coast puis Asmodée), à bientôt trente ans d'existence, ce jeu fondamentalement japonais se porte toujours comme un charme : le dernier set en date, Astral Radiance, est sur le marché depuis le 27 mai dernier !

Il suffit de regarder les choix disponibles en grande surface pour s'en convaincre : Seul Pokémon est vendu systématiquement par tous les grands noms de la grande distribution, de Carrefour à Leclerc en passant par Auchan ! Même Yu-Gi-Oh n'est plus autant distribué que Pokémon !

Cartes Pokémon dans les rayons de Leclerc

Bref, au Japon, on aime encore beaucoup les jeux de carte à jouer et à collectionner. Il est donc naturel que ces jeux existent également sous forme d'arcade. Et si le jeu en question est un jeu vidéo traditionnel à monnayeur, la machine vous récompensera généralement pour votre partie gagnée (voire juste jouée) en vous offrant des cartes. Le joueur pourra ensuite utiliser ces cartes pour ses futures parties.

Ajoutons à cela que ces jeux offrent généralement une carte spéciale pour sauvegarder votre progression, afin que vous n'ayez pas à recommencer à zéro. En cela, on se rapproche un peu des jeux vidéo console ; à ceci près que l'utilisation de cartes physiques, qu'il est ensuite possible d'échanger, développe de beaucoup le gameplay.

Arcade japonaises - les jeux de cartes

J'ai évoqué, au tout début de l'article, la difficulté surprenante des jeux d'arcade au Japon. Et je viens également de vous parler des jeux de rythme, qui sont tout aussi exigeants. Vous le savez, j'ai récemment eu l'occasion de jouer à Dance Dance Revolution pour la première fois de ma vie, sur une borne japonaise qui plus est.

En deux ou trois parties au niveau facile, n'ayant encore jamais eu l'occasion de tester ce grand incontournable, j'avais bien évidemment un score extrêmement médiocre. Mais finalement, de Gundam à DDR en passant par les attrape-peluches, l'arcade japonaise est encore assez facile à appréhender quand on en vient au type de jeu le plus complexe de tous... Et il s'agit bien du jeu de cartes.

Le spectre du collectionnisme

Pour s'assurer des parties régulières et répétées, l'arcade japonaise recourt énormément au principe de collections - d'où l'existence des Gashapon. Par exemple, le jeu de SEGA Border Break, jeu de mécha en ligne accessible depuis 2009 (également disponible sur Playstation 4 depuis 2018, c'est dire la notoriété du titre), propose un énorme catalogue (littéralement, sur papier) d'accessoires pour ses personnages.

Le jeu d'arcade Border Break existe aussi sur Playstation 4

Border Break n'est pas un jeu de cartes, mais disons que c'est l'extrémité vidéoludique du spectre du collectionnisme. À l'autre bout vous trouverez donc les machines à capsules Gashapon, qui sont 100% orientées collection.

Quant aux jeux de cartes à jouer et à collectionner, ils sont présents dans la quasi-intégralité du spectre ! Prenons quelques exemples, et faisons le tour de ce type d'arcade si particulier au Japon.

KanColle

Du côté gamer du spectre se trouve le jeu Kantai Collection. « KanColle » a commencé comme un jeu internet, dans lequel vous collectiez des « cartes » virtuelles. Vous étendiez votre collection en jouant, mais n'obteniez aucune récompense physique.

Arcade KanColle

C'était uniquement un jeu vidéo, dans lequel vous contrôliez à la fois des jeunes filles et des navires de combat. Il fallait qu'un tel jeu - qui a également été adapté en une série animée de 12 épisodes - donne lieu à un titre arcade, exploitant des cartes réelles cette fois. Le titre fut publié en 2016, il n'y a pas si longtemps donc.

Sangokushi Taisen

Rapprochons-nous un peu du Gashapon, avec le jeu de guerre pseudo-historique Sangokushi Taisen. Ce jeu fonctionne avec de vraies cartes également. C'est un jeu de stratégie en temps réel, dans lequel vous scannez vos cartes et regardez vos armées avancer sur l'écran.

World Club Champion Football

Le fonctionnement est un peu similaire, quoique le gameplay se révèle moins exigeant. Les cartes sont cependant autocollantes, le jeu étant en partenariat avec Panini et ses albums de grande notoriété.

Gundam Try Age

Arcade Gundam Try Age

Nous en venons au format de cartes le plus répandu au Japon, que l'on appelle « Carddass ». Ce nom désigne les cartes vendues dans des distributeurs appartenant à Bandai-Namco. Ce type de carte existe depuis 1988, avec un jeu basé sur les Chevaliers du Zodiaque (Saint Seiya).

À vrai dire, de très nombreuses licences utilisent ou ont utilisé ce format : Bleach, Digimon, Dragon Ball, Gin Tama, Code Geass, Black Butler, One Piece, Fullmetal Alchemist, Sailor Moon, Neon Genesis Evangelion... Le jeu de carte Yu-Gi-Oh le plus connu n'est pas un carddass, mais lorsque la licence était exploitée par la Toei, un jeu Yu-Gi-Oh au format carddass était également disponible.

Cartes Yu-Gi-Oh Carddass Bandai

Dans l'arcade Gundam Try Age, qui est un jeu de stratégie en temps réelle, vous avez deux decks : un pour les méchas, un pour les pilotes. Trois cartes de chaque sont placées sur le panel de contrôle, et vous les contrôlez avec les joysticks.

En bref il existe toutes sortes de jeux d'arcade exploitant le monde complexe des jeux de cartes à collectionner, et nous n'avons pas plus que nécessaire évoqué les plus courants : les « simples » distributeurs, bien sûr !

L'arcade Japonaise, une expérience culturelle incontournable

Que vous vouliez remporter des prix, collectionner des cartes basées sur toutes sortes de licences, découvrir les dernières nouveautés des constructeurs japonais, organiser une séance photo décomplexée, goûter à la frénésie des jeux de rythme, ou tout simplement vous plonger dans une ambiance particulière faite de bruit et de lumière, les salles d'arcade sont donc un lieu de passage incontournable pendant un voyage au Japon !


Laissez un commentaire