Obtenez une réduction immédiate sur notre guide exclusif, « Comment ouvrir une salle d'arcade », avec le code ARC4DE
>> Voir aussi : Comment ouvrir une salle d'arcade - Le guide complet <<
Histoire et évolution des jeux d'arcade

Arcade, basketball, comment ça marche, États-Unis, flipper, France, gashapon, Histoire, hockey aérien, Japon, Jeu vidéo, Namco, Nintendo, Pong, réalité virtuelle, salle d'arcade, SEGA, taureau mécanique, Valve -

Histoire et évolution des jeux d'arcade

de lecture

Histoire et évolution des jeux d'arcade

Vaste sujet que l'histoire de l'arcade, vous ne nous en voudrez donc pas d'avoir mis du temps à le traiter. Ce type de divertissement est vieux, mais imaginez-vous seulement à quel point ? Du Skee Ball aux jeux vidéo d'arcade moderne, découvrez-en plus sur l'histoire des jeux d'arcade, et sur l'évolution du paysage vidéoludique jusqu'à nos jours.

L'arcade, bien sûr, n'est pas que vidéoludique. Il faut absolument citer des types de jeux comme les jeux d'arcade Basketball ou les hockeys aériens pour s'en convaincre. C'est la raison pour laquelle on peut considérer qu'avec l'invention du Skee Ball, l'arrivée des jeux d'arcade dans le paysage du divertissement date du début du XXème siècle.

Les premières salles consacrées à ce type de divertissement furent lancées au cours des années 1920. On y trouvait alors des jeux mécaniques, et des jeux plus anciens qui étaient auparavant réservés à la noblesse ou à la bourgeoisie en fonction des époques - on pensera notamment au billard.

Skee Ball

Ils furent rejoints dans les années 30 par les flippers, inspirés du jeu de Bagatelle, jeu qui fut créé pour le souverain Louis XVI, et a encore des adeptes de nos jours au Royaume-Uni.

L'arrivée des jeux vidéo marqua un tournant décisif, et depuis les années 70, l'arcade se vit en secousses, comme une montagne russe : l'industrie décline, puis connait un rebond ! En ce moment, l'arcade est dans une période relativement calme, mais revient doucement mais sûrement sur le devant de la scène avec la Réalité Virtuelle.

Jeu d'arcade en Réalité Virtuelle

Dans les régions francophones d'Europe (France, Belgique, etc), les attractions traditionnellement présentes dans les salles d'arcade aux États-Unis ou au Japon (qui sont les deux foyers principaux de l'arcade), des attrape-peluches aux punching-balls en passant par les jeux de basket, se retrouveront principalement dans les fêtes foraines.

Pour la France c'est assez normal, des lois relativement restrictives pouvant décourager à lancer des salles de divertissement à l'ancienne. Pourtant, le divertissement d'arcade a encore de beaux jours devant lui, y compris sur l'Hexagone !

Salle de jeu Pac-Man

Chronologie de l'arcade, de ses débuts à nos jours

1909 - Création à Philadelphie du Skee Ball, le tout premier jeu d'arcade, par un certain J.D. Estes.

1914 - Le Skee Ball est vendu à un fournisseur de divertissement. De nos jours, du moins en Amérique, toutes les bonnes salles d'arcade continuent de proposer leur propre Skee Ball ! Ce jeu reprend le concept du jeu de fléchettes, mais les cibles sont au bout d'une allée de bowling, et en lieu et place des fléchettes, vous avez évidemment des balles.

1923 - Première mise sur le marché d'une machine conçue en 1893, la machine à grappin attrape-peluche.

1928 - Jugé trop difficile, le Skee Ball est simplifié en diminuant la taille des allées utilisées pour les lancers de balles.

1929 - Création du tout premier simulateur de vol, Link Trainer, breveté en 1931.

Simulateur de vol Link Trainer

Années 30 - Le premier taureau mécanique, le Ride 'em Cowboy, fait partie des attractions proposés par le Parc Bertrand, parc d'attractions du New Jersey qui ferma définitivement en 1983.

1931 - Création des premières machines à monnayeur à Chicago. Considérées comme des jeux de paris, elles se retrouvent interdites ou étroitement surveillées dans un certain nombre de juridictions des États-Unis. Parmi ces machines, la première fut le Baffle Ball, une sorte de flipper (non équipé cependant des fameux flippers pour faire rebondir les billes). Ce genre de jeu n'était pas équipé de pieds, et devait être posé directement sur un comptoir.

1933 - C'est l'arrivée des premiers vrais flippers, conçus l'année précédente par la société Bally, dirigée par Raymond Maloney, à qui l'on attribue cette invention. Ces jeux n'étaient cependant toujours pas équipé de flippers. Vous m'excuserez si cela semble un peu embrouillé : en anglais on utilise le terme “pinball” pour désigner le jeu, alors qu'en français seul “flipper” est généralement utilisé, y compris pour les boutons, et ce en dépit de l'existence du terme “batteur” !

Les débuts du flipper

Quoiqu'il en soit, considérés comme jeux de hasard, ces machines furent notamment bannies à New York. Puisqu'il n'y avait aucun moyen d'interagir avec la bille après l'avoir lancée, c'est compréhensible - notez d'ailleurs que ce type de jeu, réduit en miniature, est un grand classique auprès des plus petits.

1935 - Le récit de science-fiction Pygmalion’s Spectacles incorpore un principe proche de la réalité virtuelle.

1947 - L'introduction des flippers (des batteurs, donc) permet de transformer le jeu de pinball en un jeu d'adresse. Les machines se trouvaient alors principalement dans les bars et boutiques pour adultes.

Flipper

1950 - Fondation de Bandai.

1955 - Fondation de Namco.

1958 - Le physicien William Higinbotham crée la première version du jeu Pong, Tennis for Two.

1960 - Conception du premier casque de Réalité Virtuelle. Par ailleurs, la société Service Games devient SEGA.

1961 - Des étudiants créent le jeu vidéo Spacewar.

1962 - Lancement des premiers jeux d'arcade SEGA, Punching-Ball et Space Ace.

Jeu d'arcade Periscope (SEGA)

1965/1966 - Namco et SEGA lancent chacun leur version de ce qui fut l'un des premiers jeux d'arcade de tir, un jeu électromagnétique demeuré célèbre sous le nom donné par SEGA, Periscope (le titre du jeu de Namco étant Torpedo Launcher). Chacune des deux entreprises revendique à ce jour la paternité du jeu.

1969 - Un groupe de trois ingénieurs de Brunswick crée le hockey aérien. SEGA lance le jeu d'arcade de tir Duck Hunt. - Aucun rapport avec le jeu du même nom publié par Nintendo 15 ans plus tard.

SEGA Duck Hunt

 

1971 - Introduction des premiers jeux vidéo à monnayeur, notamment Galaxy Game, inspiré de Spacewar. Ce jeu fut installé dans l'université de Stanford en septembre de cette année-là.

1972 - Atari publie la version arcade de Pong. Cet événement planétaire marque les débuts de l'arcade moderne. En novembre de la même année, Computer Space fut le premier jeu d'arcade produit massivement.

 

1973 - Atari lance le jeu de course Space Race. Taito lance un jeu similaire, Astro Race. Cette année marque également les premiers tournois de hockey aérien.

1974 - Les premiers jeux de course utilisant des mécanismes de conduite sont lancés : Speed Race et Gran Trak 10.

1975 - Le jeu Gun Fight publié cette année-là fut le premier jeu équipé d'un microprocesseur. Création de la Fondation Américaine de Hockey Aérien, qui a depuis lors organisé au moins un tournoi par ans.

1977 - Bandai commercialise les premiers Gashapon.

Gashapon Bandai

1978 - Taito publie l'un des jeux d'arcade les plus populaires de tous les temps, Space Invaders.

1979 - Atari publie son plus grand succès, Asteroids - plus de 70.000 bornes vendues. Fondation de Capcom.

1980 - Atari publie Tempest. Namco crée sa mascotte et publie le plus grand succès du jeu vidéo de tous les temps : 350.000 exemplaires écoulés pour la première borne Pac-Man ; l'arcade entre dans une nouvelle ère.

 

1981 - Nintendo entre dans le marché avec Donkey Kong, qui fut le premier titre d'arcade à posséder un narratif scénarisé. Ce fut la première apparition du renommé Mario, sous le nom de Jumpman. Ken Cochran crée son entreprise Pop-A-Shot, et lance sur le marché le premier jeu d'arcade basketball.

1982 - Le nom de Mario est définitivement donné à la mascotte de Nintendo dans un nouveau jeu d'arcade, Donkey Kong Jr. Le jeu Pole Position donne ses lettres de noblesse définitives à l'univers des jeux de course, en se basant sur le principe des vrais circuits de course.

1983 - L'industrie de l'arcade s'effondre. Trop de jeux étaient produits en même temps, alors que les premières consoles (notamment la NES qui venait de sortir au Japon) s'apprêtaient à venir concurrencer un marché jusque-là réservé aux professionnels du divertissement. Par ailleurs, une réaction morale de parents inquiets face à l'arcade manque de mettre un terme définitif à l'industrie.

Salle d'arcade

1984 - Nintendo lance le système VS, un système d'arcade basé sur la NES. Tous les jeux initialement prévus ne furent pas forcément publiés, mais un large choix fut tout de même accessible aussi bien au Japon qu'en Amérique jusqu'en 1987.

1985 - SEGA lance l'attrape-peluche OVNI sur le marché, ainsi que Hang-On, qui fut le premier jeu de course à proposer des sensations de vibration, donnant au pilote l'impression d'être dans une vraie voiture.

1985/1986 - L'arrivée dans le monde occidental des premières consoles de salon, la NES de Nintendo et la Master System de SEGA, détourne l'attention du public des salles d'arcade.

SEGA does what Nintendon't.

1987 - Le terme « Réalité Virtuelle » est créé.

1989 - La guerre des consoles continue, avec la publication de la Sega Genesis et de la Super Nintendo. La NASA s'intéresse à la Réalité Virtuelle.

1991 - Regain historique d'intérêt pour l'arcade avec l'arrivée des jeux de combat, notamment les Street Fighter de Capcom, qui permettent à plusieurs joueurs de s'affronter.

Street Fighter II

Au cours de la décennie, l'arrivée de bornes d'arcade contenant des centaines voire des milliers de choix de jeux par le biais de l'émulateur MAME donne également une nouvelle dimension à l'arcade. En 1991 également, le groupe Virtuality lance les premiers jeux d'arcade en Réalité Virtuelle.

1993 - SEGA lance l'un de ses plus gros succès dans le domaine des jeux de course : Daytona USA, dans lequel Sonic le hérisson fait sa toute première apparition en caméo. SEGA envisage également de créer un casque de Réalité Virtuelle, mais échoue.

1995 - Première tentative de Réalité Virtuelle de Nintendo avec le Virtual Boy, console de jeux de piètre qualité qui ne restera dans l'Histoire que pour son unicité.

Nintendo Virtual Boy

1998 - L'entreprise Williams lance le tout premier flipper numérique (ou pincab), où toute la mécanique est remplacée par des écrans.

1999 - Après un second déclin, l'arcade remonte en flèche grâce au jeu légendaire de Konami, Dance Dance Revolution. C'était un risque de la part de la compagnie, alors que le marché était saturé par les jeux de combat. La prise de risque s'est révélée payante, avec quasiment 7 millions de bornes vendues en 2003 ! Immédiatement la concurrence réagit, et la société Andamiro lance la série des Pump It Up.

Dance Dance Revolution

2003 - Ayant racheté Atari, la firme française Infogrames fusionne avec cette société.

2004 - Faisant suite au titre Counter Strike NEO publié l'année précédente par Namco au Japon, Valve lance avec Taito la version arcade de Half-Life dans le même pays.

2005 - Issu d'une coopération entre Nintendo, Sega et Namco, la borne Mario Kart Arcade GP embarque des caméras pour prendre des photos du joueur. Cette même année, Namco et Bandai fusionnent.

2009 - Le grand succès des versions console encourage Activision et Konami à lancer Guitar Hero Arcade.

Guitar Hero Arcade

2010 - Dead Heat Street Racing est le premier jeu d'arcade qui permet de partager ses scores directement sur les réseaux sociaux. Résultant de la fusion de Namco et Bandai, le jeu Kidō Senshi Gundam: Extreme Vs. est publié sur borne d'arcade.

2013 - Dark Escape 4D amène le principe de la 4D dans les salles d'arcade. Si ce type de divertissement existe dans de nombreux parcs d'attraction (du Futuroscope au PAL en passant par Vulcania), c'est donc pour le cas qui nous intéresse une première ! Le joueur se retrouve ainsi plongé dans un environnement 3D avec des sons surround, des vibrations et des effets d'air.

2014 - Dernière incursion de Valve dans l'arcade au Japon, avec Left 4 Dead Survivors.

Left 4 Dead Survivors

2016 - La Réalité Virtuelle se déploie complètement sur le marché.

2017 - Nintendo, en coopération avec Namco, publie Mario Kart Arcade GP VR au Japon. C'est la première incursion de Nintendo dans le marché depuis l'échec cuisant du Virtual Boy.

2018 - Mario Kart Arcade GP VR est publié en occident.

2021 - SEGA essuie une plainte contre son jeu d'arcade Key Master et doit verser des millions de dollars.

Fermeture des salles d'arcade SEGA - le Japon en deuil

2022 - En Amérique comme au Japon, SEGA se retire définitivement du marché de l'arcade.

Et ensuite ?

Partout en Europe, l'arcade retrouve de l'intérêt auprès du public. Il faut dire que ces salles ont pour beaucoup été un incontournable de leur jeunesse, raison pour laquelle on emmène maintenant ses enfants dans les salles de divertissement, et ce, partout dans le monde !

L'arrivée de la Réalité Virtuelle dans les salles de divertissement est complètement incontournable, d'autant plus que le grand public, cinq ans après le lancement de ce type de technologie sur le marché, n'a pas forcément la possibilité de s'équiper.

La Réalité Virtuelle

L’appauvrissement hélas bien réel de la population encourage au retour de divertissements accessibles, et la Réalité Virtuelle en fait partie.

Enfin, les autres grands classiques de l'arcade, du hockey aérien à l'arcade Basketball, feront toujours le bonheur des petits et des grands, et les tables de flipper numérique, relève bon marché du flipper de nos aïeux, ont encore un bel avenir devant elles !


Laissez un commentaire